Retour à l'index - Back to index Mon blog / My blog


Jan Sibelius
 
(1865-1957)
     
 
Concerto pour violon
Pinchas Zukerman - SOBR - 01/03/1973 - Live (Living Stage) - Thanks to Miguel Ángel González Barrio 
 
   

 

Non, ce n'est pas Kubelík sur la photo, mais le "Che" à cause du couplage. C'est amusant, car son fils m'a dit que Kubelík voyait d'un bon oeil Celibidache le remplacer à la tête de la Bavaroise, mais cela ne se fit pas. C'est à propos de ce concerto que René Leibowitz aurait déclaré que Sibelius était le plus mauvais compositeur du XXè siècle... C'est néanmoins un de mes concertos pour violon préférés. J'étais assez fan de la version - parmi les "modernes" - de Muti/Kremer. On est ici à un niveau bien supérieur, comparable à l'interprétation du concerto de Tchaïkovski par les mêmes interprètes en 1981. Kubelík, qui ne dirigea à notre connaissance le même concerto qu'avec Ida Haendel à Chicago en 1952 et le "Cygne de Tonuela" par deux fois (cf. ci-dessous), se révèle ici un interprète majeur de Sibelius, sans aucune idiosyncrasie tchèque. Par exemple, la scansion rythmique du 3è mouvement semble à la fois suivre et précéder le soliste qui parait néanmoins s'exprimer dans la plus totale liberté - et quel soliste à cette époque !

A major interpreter is of course able to assimilate almost any score, but at almost first time, to be able to reveil its personality, colour, rhythm, spirit, is another thing: we are here in front of a "magic": Kubelík misses not a single atmosphere, holds the whole thing, but let the soloist sing by himself, and what a soloist! No Tchaïkovski, Smetana or Bruckner (Davis!) here, just again the score read, understood and recreated for our ears.
 

     
 
Le cygne de Tuonela
 
Marie-Lise Schüpbach - English horn - SOBR - 11/01/1981 - Remerciements à Jean-François Fauduet
 
   

Tout un chacun pourrait s'attendre à un remake du largo de la Nouveau-Monde, il n'en est rien bien sûr. "Tuonela est le royaume des morts, entouré d'un fleuve noir sur lequel nage un cygne de la même couleur". C'est effectivement assez glaçant ici. Au même programme de ce concert : les Kindertotenlieder avec Fassbaender et la 5e de Mahler. Marie-lise Stüpbach a été hautboïste et cor anglais de l'orchestre de 1979 jusqu'en 2008.

Dark and cold as it should be. No Vlatva here...

 

 Biographie de Rafael Kubelík - Discographie de Rafael Kubelík - Liste des concerts de Rafael Kubelík - Les meilleurs enregistrements de Rafael Kubelík
 Biography of Rafael Kubelík - Discography of Rafael Kubelík - Concerts list by Rafael Kubelík - Best of Rafael Kubelík